Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 18:55

imagesCAIHVP1RLorsque l'on regarde un couteau, la seconde chose qui intéresse le néophite, après le design, c'est de voir à quel point la lame est tranchante. Quoi de plus naturel pour un outil dont l'unique utilité est de couper. Qu'importe les matériaux employés, qu'importe la façon dont il a été conçu, qu'importe le traitement de surface et encore moins le traitement thermique... Tout ce que l'on souhaite, c'est qu'il puisse autant découper les ailes d'une mouche en plein vol (sans la couper en deux), et autant pouvoir décapiter un sanglier, chargeant comme un régiment de cavalerie, en un seul coup de poignet. Exercices qui semblent assez difficile à concilier tant les différences entre les émoutures sont importantes. Dans cet article, je vais essayer, avec toute modestie, d'éclairer les plus néophites sur les différences existantes entre les émoutures d'un couteau, en me basant sur ma propre expérience, ainsi que sur l'avis de couteliers bien plus éclairés.

Lors de la conception d'un couteau, le choix de l'émouture (partie tranchante de la lame) est primordiale. Ce choix va avoir un impact considérable sur la façon d'utiliser son outil, surtout face à l'environnement auquel il va être confronté. Il est clair que l'on n'utilisera pas un rasoir "coupe chou" comme un couteau "outdoor". Donc, puisque l'utilisation est différente, l'émouture se doit d'être adaptée à cette même utilisation.

 

emoutures

 

On peut distinguer quatre types d'émouture : la chisel ; la plate ; la bombée ; la creuse.

 

L'émouture "chisel" ou "ciseau" : c'est l'émouture la moins utilisée dans la coutellerie. On la retrouve dans les ciseaux à bois, les ciseaux, et surtout les kiridashis (petits couteaux japonais) qui, à mon sens, sont seuls à donner à cette émouture ses lettres de noblesse. Mis à part son intérêt mécanique, et esthétique (pour certains dont je ne fais pas partie), je ne trouve aucun attrait à ce type d'émouture. Mais c'est un sentiment personnel. Techniquement facile à réaliser (il suffit de retirer la matrière que d'un seul côté de la lame en se servant du support d'appui du backstand).  Elle possède néanmoins un assez bon pouvoir de coupe.

 

L'émouture "bombée" ou "convexe" : assez peu utilisée également, cette émouture est principalement employée pour les couteaux destinés à des travaux de plein air. En effet, cette émouture équipe de gros couteaux, ainsi que des haches dont la solidité est privilégiée. Techniquement, il est assez facile de réaliser cette émouture (il suffit d'utiliser la bande abrasive de votre backstand sans support d'appui). Ultra solide, cette émouture pêche par un pouvoir de coupe assez limité.

 

L'émouture "creuse" ou "concave" : de plus en plus utilisée, l'émouture creuse est certainement la plus esthétique et de loin celle possédant le meilleur pouvoir de coupe. En effet, les rasoirs dit "coupe choux" en sont pourvus. Seule véritable ombre au tableau, la finesse du tranche se fait au dépend d'une fragilité indéniable. De ce fait, éviter d'utiliser votre couteau pour des travaux trop lourds au profit de travaux de précision. Si néanmoins vous décidez de jouer les Bear Grills avec ce genre d'outil, ne prévoyez pas de sortir sans une bonne pierre à affûter. L'exécution de cette émouture est incontestablement la plus difficile à réaliser (il faut utiliser la roue de contact de votre backstand), mais le résultat est tout à fait splendide, et le pouvoir de coupe, inégalé.

 

L'émouture "plate" ou en "V" : c'est de loin la plus utilisée dans le monde de la coutellerie. Elle confère un excellent compromis entre pouvoir de coupe et robustesse. Esthétiquement, elle ne souffre d'aucun désagrément. Pourvue d'un solide tranchant, elle peut-être utilisée pour une multitude de travaux et est bien moins compliquée à réaliser que l'émouture creuse (identique à la chisel mais des deux côtés).

 

14 premiere-emouture

 

En conclusion, à part si vous avez des besoins spécifiques, il est naturel de recommander l'émouture plate. Elle répondra à la majorité des situations que vous rencontrerez tant dans un milieu urbain qu'en outdoor, le tout alliant robustesse et excellent pouvoir de coupe.

Partager cet article

Repost 0
Published by balducci-knives - dans Pratique
commenter cet article

commentaires

bande abrasive 29/09/2015 17:54

Bonjour et merci pour cet article très complet. C'est là que l'on voit toute la complexité et le savoir-faire nécessaire à l'art de la coutellerie.

Pages

Catégories