Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 11:38
trempeAvant toute chose, il faut savoir ce qu'est une trempe, à quoi elle sert véritablement. Pour l'ensemble des néophytes de la coutellerie (et de la chimie), c'est un exercice qui semble assez abstrait, et c'est pourtant une phase essentielle dans la fabrication d'un couteau. En effet, c'est cette action chimique qui permettra à votre couteau de survivre aux diverses maltraitances que vous allez lui infliger durant son existence.
 
Définition : La trempe ou trempage est un traitement thermique consistant à chauffer un matériau constitué d'une phase  \alpha\, au-dessus d'un point de transformation (transformation métallurgique par exemple) en vue d'obtenir une nouvelle phase  \beta \, puis de le refroidir selon une vitesse appropriée produisant une phase  \alpha' \, hors équilibre.
Une traduction s'impose pour ceux qui n'auraient pas compris. La trempe consiste à chauffer un matériau (pour nous de l'acier) à une certaine température, puis de le refroidir brutalement afin d'obtenir une réaction chimique qui aura pour effet d'accentuer la dureté du dit matériau (dureté symbolisée par le sigle HRC correspondant à la dureté Rockwell). 
 
En fait, lorsque vous décidez de travailler l'acier, trois choix s'offrent à vous pour vous en procurer. Le premier, et non des moindres, c'est de le concevoir vous-même, à base de minerai. Je n'entrerai pas dans les détails concernant cet aspect là, du simple fait que je n'y connais absolument rien, et je préfère laisser cela aux professionnels.
Le deuxième, et le plus simple, c'est d'acheter directement l'acier chez un spécialiste. Personnellement, je m'en procure chez EUROTECHNI. L'avantage, moyennant 20€ en moyenne, est que l'acier vous parvient (rapidement) sous forme de "planche" d'un mètre d'une largeur et d'une épaisseur prédéfinies, et surtout, votre acier est détrempé, prêt à être travaillé. Gros avantage également, EUROTECHNI fournit des informations sur les températures et temps de trempe et de revenu de chaque acier. Seul hic à mon sens, l'impossibilité de solliciter vos propres mesures.
Le troisième choix est de faire de la récupération d'acier (ex : lime, lame de ressort, etc...). Avantage certain de cette pratique, c'est que cela nous vous coûte rien si vous partez d'un vieil outil qui traîne dans votre jardin. Désavantage, vous devez détremper l'acier avant de le travailler si vous ne voulez pas utiliser des kilomètres de papiers abrasifs.
 
Il existe plusieurs formes de trempe, à l'huile, à l'eau, à l'air pulsé, ou encore la cryogénie. La plus couramment usitée est la trempe à l'huile. Néanmoins, tout va dépendre du type d'acier à tremper. Les aciers vont avoir un meilleur rendement de dureté du fait d'une trempe adaptée. A cet instant, tout rentre en ligne de compte. La méthode, la température de chauffe de l'acier, et la température de trempe. Un véritable casse-tête même pour un amateur éclairé. A moins de sonder la température de votre pièce de métal, ainsi que celle du four que vous utilisez, il existe un moyen plus simple, et moins honéreux. L'aspect visuel va vous aider considérablement en indiquant la bonne température à laquelle il faudra tremper votre acier. En effet, lorsque l'acier est chauffé, il va passer par différentes phases associées à différentes couleurs. Ce sont ces couleurs qui vont vous aider.
 
 IMG 2008IMG 2009IMG 2010
 
Ici, on peut observer les différentes phases de chauffe de l'acier dans ce qui sera une trempe sélective. Trempe sélective ou chauffe sélective devrais-je dire. En effet, la méthode que j'utilise (enseignée par Paulo Simoes) est de, plutôt que de chauffer l'intégralité de la lame et de ne tremper réellement qu'une petite partie, on ne va chauffer qu'une petite partie de la lame, en l'occurence en présentant l'émouture de la lame face à la flamme, puis de tremper l'intégralité de la lame. L'avantage est que vous allez avoir une ligne de trempe parfaitement dessinée et homogène. Notez sur le troisième cliché cette ligne d'une couleur d'un orange vif. C'est le signe que votre lame est à bonne température pour la trempe. Le temps réel de trempe, c'est à dire de maintien dans l'huile va varier, selon la taille et l'épaisseur de votre pièce, entre 10 et 30 secondes. Attention, l'huile doit être chauffée également à environ 60°. Petit conseil, chauffez-la jusqu'à ce qu'elle devienne très fluide.
 
 IMG 2011
 
Notez sur cette photo la partie de la lame réellement trempée sous une couche de calamine. L'avantage de cette pratique, plutôt que d'une trempe intégrale, est que votre lame gardera toute sa souplesse et ce n'est que la partie la plus exposée qui va bénéficier d'une considérable dureté. De plus, il est inutile de pratiquer un revenu pour assouplir votre pièce d'acier puisque vous n'avez durci préalablement qu'une petite partie. Néanmoins, si vous décidez de tremper intégralement votre lame, donc de la chauffer entièrement et de la plonger intégralement dans l'huile, il vous faudra pratiquer un revenu afin de rendre un peu de souplesse à votre lame afin qu'elle ne soit pas trop cassante. Concrètement, une fois la trempe réalisée, il vous faudra maintenir votre lame à une température variant entre 200° et 300° pendant 30 à 45 minutes selon l'acier.
 
Lorsque vous effectuez une trempe sélective, vous pouvez également la révéler à l'aide de perchlorure de fer. Cette pratique est purement esthétique. Vous pouvez aussi pratiquer un sablage de votre lame. La dureté de la partie trempée interdira celui-ci, ce qui aura pour conséquence de laisser apparaître votre ligne de trempe. L'effet est sublime.
 
KKJ
Notez sur le "Kwi'kwa'ju" la différénce entre la partie non trempée totalemment sablée et la partie trempée qui demeure intacte. 
Exemple sur pièce d'acier au carbone XC75 (DNH7) plat 20X1,5mm (fourni par le site EUROTECHNI)
Trempe à l'huile à 800/830°
Dureté après trempe : 62/64 HRC
Temps de maintien du revenu : 30mn minimun
Revenu conseillé : 45mn à coeur 200/300° pour 56 HRC minimun
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by balducci-knives - dans Pratique
commenter cet article

commentaires

martin 01/09/2013 09:29

Merci beaucoup pour ces précieuses informations :)

Martin 30/08/2013 18:05

Merci pour cette précision. Quand vous dites "la trempe sélective ne correspond pas à tous les aciers" cela veut dire qu'on ne peut pas faire une trempe sélective avec tout les acier ou que la
marche à suivre est différente ?

Initialement je voulais prendre du X46Cr13 mais comme par faute d'équipement je ne pourrais faire qu'une trempe sélective (pas de moyen de chauffe autre qu'un chalumeau).

Encore merci pour ta réponse,

Martin

balducci-knives 31/08/2013 13:16



Effectivement, on ne peut pas faire de trempe selective avec de l'acier inoxydable. Non pas que ce n'est pas physiquement possible, mais tout simplement que la trempe sera inefficace. En effet,
pour le X46Cr13, il faut un temps de maintien de 30mn à 1050° et un revenu d'une heure à 250°, donc difficile d'obtenir le meilleur de cet acier avec une trempe selective. Je vous conseille de
commencer avec de l'XC75. C'est un acier au carbone très peu cher, et facile à travailler. Il accepte la trempe selective et on peut faire de belle revelation de cette trempe (voir KAIKEN).
Voilà, j'espère avoir repondu à vos questions.



Martin 27/08/2013 09:20

Salut,

Je commence à m’intéresser au monde de la coutellerie et afin de réaliser un premier couteau, je suis allez voir le site que tu recommandes : EUROTECHNI. Il y a quelque chose qui me pertube, tous
les aciers qu'ils vendent dans la rubrique "Aciers de coutellerie" sont marqués comme " INAPTE AU CONTACT ALIMENTAIRE. N'est ce pas gênant pour faire des couteaux ?

Amicalement,

Martin

balducci-knives 29/08/2013 19:41



bonjour,



Effectivement, certains aciers ne sont pas dédiés à subir un contact alimentaire, comme les aciers carbonés (XC75 ; D2 ; etc...). Mais bon, bien entretenue, ces lames peuvent couper de la
nourriture.


Il faut néanmoins, pour cette fonction, utiliser de l'acier inoxydable, avec lequel sont fabriqués la plupart de nos couteaux de cuisine.


Pour info, la démonstration de trempe sélective qui est dans mon blog ne correspond pas à tous les aciers, seulement aux aciers au carbone sauf le D2. Pour cet acier spécial et aciers
inoxydables, un traitement thermique adapté est impératif (fiches d'information sur les traitements thermiques sont disponibles sur le site d'Eurotechni).



Cordialement



Pages

Catégories